Plus j’y réfléchis et plus je me dis qu’écrire son « à propos » c’est un peu comme faire son profil Tinder. Finalement, la seule différence c’est que le premier me sert à financer mon succès sur le second.

La question maintenant est de savoir si je dois commencer en vous disant que j’aime les chats et la musique ? Sur Tinder ça n’a jamais été très fructueux… Peut-être plutôt que je suis photographe et réalisateur freelance, que je préfère la ville à la campagne, et que le cinéma est ma source d’inspiration principale ? On approche je crois.

L’utilité de ce « à propos » n’est pas tellement de vous parler de moi mais plutôt de vous donner envie de travailler avec moi en toute confiance. Pour cette raison je ne vous raconterai pas la fois où j’ai mangé un McDo avec Jay-Z ou celle ou François (Hollande) m’a demandé de réaliser sa photo officielle. Faute de temps il s’est finalement tourné vers Raymond…Depardon évidement.

Par contre je peux vous dire que je viens du documentaire, que j’ai travaillé avec LaToileBlanche (production associative tournée vers l’insertion des jeunes issus de quartiers prioritaires) ou bien encore que j’aie durant 3 ans rencontré, photographié (argentique et numérique), filmé et interviewé des habitants de Paris et sa banlieue. Cette dernière information n’est d’ailleurs pas sur mon profil Tinder, il faut que j’y réfléchisse…

La première version de ce « à propos » commençait par : « Tout ce qui touche à l’image me passionne. C’est en partant de ce constat que j’ai développé mon activité professionnelle. » Cette information bien que valable me semblait beaucoup moins attractive. Je la laisse tout de même ici, afin de remplir le quota de phrases toutes faites que n’importe quel « à propos » exige.

Souvenez-vous seulement que le but de ce site est de vous proposer un service photographique de qualité et de financer mes pâtes aux thons.

A.R